Virage à droite

Presque 30% d’une (petite) nation vote pour un parti d’extrême droite; l’un des candidats les mieux élus est un rédacteur en chef bien connu pour ses premières pages aussi fantaisistes que mensongères (n’a-t-il pas qualifié de « grecs de notre pays » les habitants de la région à la plus forte croissance économique ? Pour sortir une affirmation pareille, il faut être soit très incompétent, soit très stupide, soit de très mauvaise foi), et pour une thèse de doctorat assez sulfureuse au sujet de l’extrême-droite, justement.

A part ça, un parti bleu marine qui se profile comme quasi favori dans un pays voisin, et un peu partout des mouvements à tendance extrémiste qui surgissent comme des excréments de chien sur une promenade un après-midi de beau temps.  Je veux bien que l’arrivée de réfugiés du Moyen-Orient tende à exacerber certaines perceptions, mais tout de même : il y a eu d’autres immigrations de masse (rappelons-nous les pays des Balkans, ou encore les Hongrois, ou plutôt rappelons-le à M. Viktor Orbàn avant qu’il ne ruine son pays en fils de fer barbelés…).

Tout porte à croire qu’il y aura deux ministres d’extrême-droite au gouvernement des Nains de jardin très bientôt. Si l’on en croit le passé récent, les ministres de cette tendance politique n’ont pas eu beaucoup de succès. Entre celui (Reblochon) qui était tellement perturbateur que l’Assemblée a dû recourir à des manœuvres politiques pour s’en débarrasser avant qu’il ne cause trop de dommages, celui qui avoue publiquement qu’il est incompétent alors qu’il propose de dépenser des milliards pour un avion dont personne n’est sûr qu’il convienne ou qu’il soit nécessaire, la seule personne réellement compétente qu’a connu ce parti au gouvernement (récemment, bien sûr; il y a eu des gens intelligents avant, mais le parti ne cultivait pas encore l’extrémisme) est celle que ce même parti a publiquement renié. Trop intelligente, pas assez extrémiste, et peut-être pas assez masculine, sans doute… Même que le nain « chanteur libre » fou valaisan a publiquement (et de manière parfaitement scandaleuse et indigne) dénigré cette ministre au bilan pourtant applaudi par pratiquement tous ses adversaires politiques. Quand on n’a plus que la mauvaise foi pour arguments…

Et c’est des gens de cet acabit qui revendiquent un deuxième siège au gouvernement. « Le peuple souverain nous donne la légitimité de nos ambitions », clament-ils. Oui, c’est vrai; c’est même leur seul argument un tant soit peu constructif. C’est d’ailleurs aussi le peuple souverain qui avait élu Hitler. Le peuple allemand a eu beaucoup de temps pour regretter cette élection. Le peuple des Nains de jardin en aura peut-être un peu moins face à ses voisins quand il s’agira de traiter avec eux…

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.