Sellaronda

Les Dolomites sont plus connues en été, pour les randonnées dans une nature spectaculaire, ou comme paradis de la grimpe; mais leur attrait hivernal est bien réel, les noms de Cortina d’Ampezzo, Alta Badia ou Val Gardena soulignent plus que nécessaire cette évidence. Le ski est très populaire dans le Haut Adige (Tyrol du Sud), et les infrastructures sont à l’unisson.

Il existe un forfait de ski couvrant toute la région des Dolomites (le Valais, par exemple,pourrait s’en inspirer) et qui est tout à fait abordable eu égard aux possibilités proposées. La journée de ski proposée ici couvre le cœur des Dolomites et réalise le tour du massif de la Sella, soit entre 42 et 50 kilomètres de ski selon les options de parcours choisies. Il permet de traverser, le même jour, les domaines skiables de Val Gardena (Gröden), Alta Badia, Arabba ( Marmolada) et Val di Fassa. Ce parcours est connu sous le nom de Sellaronda, et peut être entrepris à partir de n’importe où sur le parcours. Le parcours peut se faire dans le sens horaire (parcours orange) ou antihoraire (parcours vert) et propose plusieurs variantes, l’option normale empruntant un parcours relativement facile (pistes rouges et bleues) à la portée de la majorité des skieurs. Attention tout de même à la longueur du parcours et aux files d’attente à certaines périodes de l’année; il n’est guère aisé de regagner son hôtel dans le Val di Fassa à partir d’Arabba par les transports publics en fin de journée…

En revanche, les skieurs rapides et entraînés pourront faire le détour du Sass Pordoi, le balcon des Dolomites. La vue y est exceptionnelle et justifie amplement la montée en téléphérique. Il est possible de descendre à skis le Sass Pordoi, même si cela ne paraît pas évident au premier abord; mais il s’agit de descentes hors pistes, pouvant être avalancheuses, et se déroulant en partie entre des barres de rocher. Ces descentes sont exposées, mais pas excessivement raides. Elles amènent au col Pordoi, ou par un long canyon spectaculaire, vers Alta Badia.

Le forfait de ski couvre de nombreuses autres stations, pas forcément reliées au circuit de la Sella; ainsi, on peut se promener à Cortina d’Ampezzo (plus pour frimer que pour skier, à vrai dire), au Val di Fassa (Buffaure, Alpe Lusia et colle San Pellegrino – rien à voir avec l’eau minérale), à Carezza. au val di Fiemme, ou plus loin encore à la Civetta ou aux Tre Cime di Lavaredo : largement de quoi occuper deux semaines sans jamais skier au même endroit !

Col Rodella, Val di Fassa

Image 1 of 19

L’automne 2018 a vu de fortes intempéries impacter tout le nord-est de l’Italie; le Trentin et le Haut Adige en ont gardé de sévères traces bien visibles au printemps 2019.

En parcourant ces magnifiques circuits à skis, on se demande invariablement pourquoi des possibilités similaires ne sont pas proposées dans les Alpes Valaisannes et Bernoises. On se prend à rêver d’un parcours à skis de Verbier à Zermatt avec un même forfait, skis aux pieds; mais bon, il semble que cela ne soit pas trop d’actualité, vu que certaines organisations voudraient bloquer les investissements dans le val d’Hérens. Au nom d’un tourisme plus « doux », semble-t-il. D’ailleurs, une manifestation de ce genre (à skis, mais sans remontées mécaniques) existe pour quelque temps
encore : cela s’appelle la Patrouille des Glaciers. Mais au vu des moyens engagés (considérables) et de la difficulté d’organisation de l’événement, je doute un peu de l’adéquation des termes tourisme et doux.