Le balcon de Grindelwald

Grindelwald est une station célèbre dans les Alpes Bernoises, par sa situation au pied de la face Nord de l’Eiger, et le départ du train à crémaillère montant à la Petite Scheidegg, puis au Jungfraujoch. C’est une station un peu vieillotte, ce qui implique un certain charme parfois un peu désuet, mais aussi des contingences qui ne sont plus forcément aux normes actuelles en matière de tourisme.

La randonnée que je vous propose ici constitue un panorama très complet du paysage de Grindelwald. Vous pourrez trouver sur les divers sites décrivant Grindelwald un descriptif d’itinéraire détaillé. On utilise la télécabine de First jusqu’à son terminus pour gagner un maximum d’altitude, et c’est ici que débute la promenade à pied. On se dirige avec une considérable foule de touristes vers le très joli Bachalpsee.

DSC_1261Du Bachalpsee, on emprunte un chemin en direction générale Ouest, avec des indications pour Bussalp. La première partie du chemin monte de manière relativement escarpée vers Hireleni, un petit col avec une belle vue panoramique sur Grindelwald.

DSC_1272

Après le col, une longue traversée permet de jouir du magnifique panorama sur la vallée de Grindelwald et les Alpes Bernoises avec leurs sommets les plus emblématiques : Eiger, Mönch et Jungfrau, mais aussi Finsteraarhorn, Lauteraarhorn, Fiescherhorn et tant d’autres.

Hireleni_Grindelwald

On arrive finalement à Bussalp, un restaurant doté d’une superbe terrasse. De là, il est possible de prolonger la descente en deux heures jusqu’à Grindelwald; mais la terrasse est si agréable que l’on a envie de s’attarder autour d’une assiette de charcuterie et d’un verre de rosé au soleil. Le car postal permet ensuite de revenir à la gare de Grindelwald de manière tout à fait confortable.

La promenade est facile, mais il vaut mieux être bien chaussé, car il faut traverser des pierriers vers Hireleni. Si l’itinéraire complet de First à Bussalp est réalisable en trois heures, il vaut mieux prévoir un peu plus pour être confortable. Il existe une variante qui évite la montée vers Hireleni, mais elle est nettement moins spectaculaire. Une troisième variante passe par le Faulhorn tout proche, mais demande une heure de plus pour une ouverture du panorama sur le Nord et le plateau suisse.

 

Partager :