Glacier d’Aletsch

Le glacier d’Aletsch est le plus long glacier des Alpes (près de 24 kilomètres en 2001), mais son recul est rapide en ces périodes de réchauffement climatique. Il est bordé au Sud par une crête formée par les sommets du Bettmerhorn et de l’Eggishorn, tous deux accessibles en télécabine, et qui proposent de belles promenades confortables et sécurisées pour admirer ce géant à loisir. La promenade proposée ici permet de parcourir à peu d’efforts le rivage Sud du glacier entre la Riederfurka et le lac Märjelen.

Aletsch_DxOOn partira de la station de Bettmeralp accessible depuis la vallée en télécabine. Le train touristique Furka – Oberalp s’arrête à la station inférieure de la télécabine, il est donc tout à fait confortable d’entreprendre  cette randonnée sans la voiture ! Dans le cas contraire, un parking payant de dimensions respectables est à disposition.

BettmeralpDe l’arrivée de la télécabine à Bettmeralp, il faut encore traverser la station (on peut raccourcir notablement ce trajet peu intéressant en prenant une route à gauche en montant, juste avant l’hôtel « Panorama ») pour gagner la télécabine du Bettmerhorn qui nous amène à une petite centaine de mètres sous le sommet homonyme. De là, gagner la plate-forme panoramique sur le glacier d’où l’on pourra faire la queue parmi les nombreux touristes pour la photo souvenir.

Le chemin de randonnée est parfaitement indiqué, aux normes du tourisme pédestre suisse; prendre la direction de Märjela indiqué à 1h50 sur un chemin en légère descente. En réalité, le chemin monte et descend au gré des barres rocheuses et des éboulis nombreux formant la moraine escarpée du glacier, mais on parvient sans efforts particuliers en deux heures environ au coude du glacier d’Aletsch, au lieu-dit Märjela. Un petit lac agrémente l’endroit. Il y a une quarantaine d’années, le glacier passait le col, et des séracs plongeaient dans le lac nettement plus grand que maintenant; dorénavant, le glacier a fondu d’une quarantaine de mètres d’épaisseur, et le Märjelensee historique a disparu. Il n’est de ce fait plus possible de prouver son « courage » en plongeant dans le lac à 4 degrés depuis un sérac du glacier, ainsi que c’était la tradition jusque dans les années 1960-1970.

On peut ensuite, selon les recommandations de l’office du tourisme de Bettmeralp, continuer en direction de Fiescheralp par un tunnel, puis rejoindre Bettmeralp par l’autre versant; mais quitte à faire l’impasse (momentanée) sur le rafraîchissement à la Gletscherstube (elle est très proche, toutefois, à peine 15 minutes), je conseille plutôt de revenir sur ses pas jusqu’au lieu-dit « Roti Chumme » et de là se diriger vers Biel et Moosfluh pour jouir encore du spectacle du glacier. De Biel, on se dirigera vers le Bettmersee, puis Bettmeralp. La balade est faisable en 4 heures de marche, mais les nombreuses occasions d’admirer le somptueux paysage impliquent plutôt un horaire global de 5 heures.

Il existe de nombreux descriptifs de cette randonnée très populaire, la plupart en boucle depuis Bettmeralp par Fiescheralp et le Tälligrattunnel, comme par exemple ici. La région est très bien équipée en chemins de promenade, si bien que chacun peut moduler le trajet selon ses goûts et ses disponibilités.

La région de Bettmeralp / Riederalp et Fiescheralp est magnifique, mais hélas assez chère, même selon des critères « banquiers suisses ». Pour ceux que le demi-litre d’eau minérale gazeuse vendu à un prix supérieur à 5 € rebute, il vaut mieux se munir des indispensables rafraîchissements dans le sac à dos ! A signaler aussi les nombreuses distractions proposées dans la région, à commencer par le « Chüefladefäscht » proposé par la station de Riederalp. Il s’agit d’un concours de lancer de bouses de vaches (si, si !). Si cela vous intéresse, après tout, ça ou le paintball, hein…

A signaler aussi la possibilité de rejoindre la station de Belalp depuis Riederalp par la Riederfurka, la magnifique forêt d’Aletsch et un très spectaculaire pont suspendu de 124 mètres à 80 mètres au-dessus du torrent au bas du glacier d’Aletsch.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.