Buvette des Combes aux Portes du Soleil

Stitched PanoramaDans le Chablais, la station des Portes du Soleil constitue un complexe gigantesque dévolu au ski de piste. Le complexe regroupe les stations suisses de Torgon, Morgins, Champoussin, les Crosets et Champéry, et en France Avoriaz, Morzine, Les Lindarets, Châtel, les Gets, St. Jean d’Aulps, Abondance et La Chapelle d’Abondance et Montriond. Et les puristes citeront certainement encore quelques autres noms.  Plus de 600 km de pistes en plus de 200 installations de remontée mécanique en font l’un des plus vastes complexes de ski au monde, même si les chiffres publiés sont parfois quelque peu optimistes.

Plusieurs circuits sont définis dans ce vaste complexe, pratiquement impossible à parcourir intégralement en un jour; ces circuits permettent souvent de skier toute la journée sur des pentes différentes, et de retrouver en fin de journée son point de départ. Chacun de ces circuits impose à un moment ou l’autre une halte pour se rafraîchir ou se réchauffer, c’est selon; pour se restaurer aussi. Et c’est ici que les difficultés commencent, car comment éviter les terrasses bondées et les ambiances par trop bruyantes dans un complexe aussi vaste ? La buvette des Combes, en Haute Savoie, est un exemple de point de ravitaillement comme on les souhaiterait plus nombreux.

PortesSoleil3Idéalement placée au bord immédiat de la piste, la buvette propose une terrasse agréable pour une pause durant le tour des Portes du Soleil, au départ de Champéry ou des Crosets. Partir des Crosets, en montant en télésiège à la pointe des Mossettes, puis descendre sur France par la piste bleue de l’Abricotine en direction des Brochaux et des Lindarets; puis remonter en direction de Châtel et en empruntant successivement les remontées de Chaux Fleurie, Chaux des Rosées et des Combes. La buvette est à mi-chemin de la descente des Combes, on la repère facilement pendant la montée, sur un petit promontoire à gauche en montant.

L’offre n’est peut-être pas très fournie, ni très gastronomique; mais elle est correcte et de bonne qualité; l’endroit est sympathique, très agréable. L’une des difficultés de l’endroit est d’ailleurs de ne pas se laisser aller à la douceur d’un petit vin de Savoie et d’un dessert à la crème double, parce que le retour est encore long ; mais on prendra tout de même la peine de profiter de la petite terrasse ensoleillée. De la buvette, on redescend au télésiège des Combes que l’on emprunte à nouveau.

PortesSoleil2Ensuite, une descente sur Linga nous permettra de prendre le bus-navette pour Châtel, puis la télécabine de Super-Châtel et le télésiège de Morclan. Signalons que depuis 2014, on peut éviter la station de Châtel : lors de la descente sur Linga, obliquer sur la droite pour emprunter un chemin bien marqué dans la forêt, direction « le Gabelou ». Ensuite, un deuxième télésiège (« Portes du Soleil ») nous amène à Super-Châtel d’où l’on rejoint l’itinéraire précédent pour atteindre Morclan. On pourra redescendre sur le Chalet Neuf d’où on remontera au sommet des pistes de Morgins à Culet. Après la belle descente sur Morgins, remonter en télésiège à la Foilleuse, traverser en utilisant les installations de remontée mécanique (Bochasses) le domaine skiable de Champoussin pour parvenir finalement à l’aiguille des Champeys, puis à la pointe de l’Au d’où l’on est ramené au point de départ des Crosets.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.