Belalp

Belalp est un petit plateau au-dessus de Brigue, qui offre quelques remontées mécaniques pour la pratique du ski l’hiver, et quelques jolies possibilités de promenade et randonnée pédestre l’été. C’est aussi un accès aux sommets des Alpes Bernoises et à la grande région d’Aletsch. On se propose ici de faire un petit résumé des possibilités principales; on en aura certes oublié, mais il n’est pas interdit de nous le faire remarquer; et puis, le site officiel se chargera de vous rappeler ce qui est omis ici.

Pour parvenir à Belalp, gagner Brigue, puis le village de Blatten bien desservi par les automobiles postales. Dans le village se trouve le départ d’un téléphérique qui mène à Belalp.

Belalp propose plusieurs possibilités d’hébergement, mais l’hôtel Belalp ne vous décevra pas. Il faut marcher environ une demi-heure depuis l’arrivée du téléphérique jusqu’à l’hôtel, mais en général, on laisse les bagages à l’arrivée du téléphérique et on demande au patron de l’hôtel de venir les chercher, en motoneige l’hiver, et en quad l’été.


 

Sparrhorn

Le Sparrhorn constitue une belle montée, qui peut être écourtée en empruntant le télésiège qui mène au départ du sentier sommital. De là, un chemin bien tracé suit la crête qui se fait aérienne sur la fin du parcours, dérangeant de ci de là quelques chèvres typiques de la région.ChevresL’aigle n’est pas rare, et la vue sur la région d’Aletsch somptueuse. Mais le panorama environnant, ainsi que le chemin parfois escarpé, occupent généralement toute l’attention.

PanoSparrhornSM

SparrhornSM

Pour la descente, on peut suivre la crête à la descente pour parvenir directement à l’hôtel Belalp depuis le sommet. En utilisant le télésiège pour la montée, compter cinq heures pour le circuit en marche continue.


 

Descente à pied vers Blatten, ou traversée vers Riederfurka

Pour revenir à Blatten et en plaine, plusieurs possibilités s’offrent au marcheur qui désire profiter du beau paysage. Il pourra de toutes façons confier ses bagages au patron de l’hôtel pour les faire acheminer à Blatten, au départ du téléphérique.

La descente vers Mund sur le versant Ouest de Belalp est très belle au début, mais après Mund, il vaut mieux emprunter le car postal pour revenir à Blatten. J’aimerais conseiller ici la descente par le versant Est, en direction du glacier d’Aletsch; le parcours est normalement conçu pour effectuer la traversée de la Riederfurka vers Belalp et l’inverse.

Directement depuis l’hôtel Belalp, suivre l’itinéraire de la Riederfurka qui descend entre les barres de rochers en direction de la rivière issue du glacier d’Aletsch. On parvient bientôt à un alpage avec une petite chapelle caractéristique; on continue pour parvenir à une bifurcation où l’on descend vers une passerelle de 124 mètres de long qui enjambe l’Aletschji à 80 mètres de hauteur.

DSC_1230

DSC_1265Précédemment, le chemin traversait le glacier un peu au-dessus de la profonde gorge que traverse le pont suspendu; mais le réchauffement climatique ainsi que le recul glaciaire qui en a résulté ont rendu ce chemin aléatoire et imposé la construction d’un pont suspendu; ce dernier est devenu l’attraction touristique de la région.

Depuis le pont suspendu, remonter vers la Riederfurka en empruntant le chemin traversant le Teiffe Wald, et peu avant de parvenir au col de la Riederfurka, repérer une bifurcation vers Nessu qui ramène vers le barrage et le lac artificiel de Gibidum. On traverse le barrage, et de l’autre côté, un escalier ramène au-dessus du plan d’eau. De là, une route carrossable ramène au parking près du départ du téléphérique.

 


 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.