Bisse du Levron

MassifMtBlancSMLe bisse du Levron prend son origine à l’alpage de La Chaux, près de la cabane Mont Fort. Il est le prétexte à une jolie promenade sur les hauts de Verbier, avec plusieurs variantes possibles. Bien qu’abandonné pour l’usage agricole, il a été maintenu en eau. On peut partir depuis l’arrivée de la télécabine aux Ruinettes; généralement, on n’effectue plus le parcours intégral qui parvenait jadis au village de Levron.

Longueur totale : environ 13 km jusqu’à Verbier pour le retour
Altitude :  entre 2400 et 1900 mètres
Temps de parcours :  3 à 4 heures heures pour la descente à pied sur Verbier en passant par la chute du Bisse
Accès : Martigny, puis route du Grand St. Bernard, puis Le Châble et Verbier
Difficulté : pas de difficulté particulière.


 

Depuis l’arrivée aux Ruinettes, redescendre une cinquantaine de mètres jusqu’à ce que la route croise le bisse. On peut alors remonter jusqu’à l’alpage de la Chaux, puis en direction de la cabane de Mont Fort jusqu’à la prise d’eau. Pour revenir aux Ruinettes, on peut emprunter un chemin parallèle un peu plus haut qui ramène à la station.

Du croisement de la route avec le bisse, emprunter la partie descendante du bisse qui, après une courte traversée horizontale, descend la pente en cascade sur une centaine de mètres (gentianes pourpres au mois d’août), et reprend ensuite son itinéraire à flanc de coteau.

GentianePourpre

GentianeTacheteeFleurSuivre le bisse à travers la forêt, on arrive bientôt aux Planards, où deux restaurants d’altitude permettent de se restaurer sur des terrasses superbes, mais dans un environnement assez bruyant, l’endroit étant accessible en voiture de Verbier, au bord de la route reliant Verbier aux Mayens de Riddes.

BisseLevron

GdCombinDes Planards, il est possible de descendre directement sur Verbier, par un sentier qui part directement depuis le restaurant Namasté, ou de poursuivre le long du bisse jusqu’à la « chute du Bisse », un endroit où le bisse se jette dans un gouffre issu de la Pierre Avoi. De cet endroit, on pourra revenir par un chemin en pente douce jusqu’à Verbier. Voir aussi l’itinéraire sur geotrails, ce dernier ne mentionne malheureusement pas la partie supérieure de l’itinéraire.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.