Ski à Zermatt

Zermatt est une grande station, avec une fréquentation en rapport; on peut aimer ou non l’ambiance et le cadre, mais sorti de la station, il faut tout de même concéder à l’endroit des possibilités de ski respectables, et des panoramas difficilement imitables. Divisé en trois secteurs (Sunnegga-Rothorn, Gornergrat et Trockener Steg-Klein Matterhorn) le domaine skiable a été rendu plus homogène il y a déjà quelques années par l’introduction d’une télécabine-navette au départ de Furi qui permet de relier à peu près efficacement ces trois secteurs. Parmi les descentes à ne pas manquer, il y en a trois ou quatre qui méritent le déplacement :

  • Rothorn – Patrullarve par la piste Nord, avec une possibilité d’arrêt à Tufteren au passage. Noter que la descente de la station intermédiaire (Blauherd) est plus belle du point de vue ski, mais en net retrait pour l’ambiance. Le panorama au sommet de l’Unterrothorn est sublime, la terrasse agréable et le Fendant passe bien.
  • Petit Cervin-Valtournanche par les Cime Bianche. Une merveille fin mars ou début avril. A faire le matin pour des conditions de neige idéales sur l’ensemble du parcours, et au retour, on peut enchaîner, depuis Plateau Rosa sur Schwarzsee en prenant la trace au pied du Cervin, et la descente suivante :
  • Schwarzsee-Stafelalp-Furi-Zermatt, sous la face Nord; une ambiance exceptionnelle. Le repas à Stafelalp est un peu hors ambiance (jacuzzi, concert rock), mais bon…
  • Hohtälli-Grünsee-Gant. Du ski de descente pour qui aime s’éclater. La directe sur Gant, lorsque les conditions sont bonnes, en neige de printemps ou en poudreuse, c’est un truc de ouf…

Vous en trouverez certainement d’autres ! Bien du plaisir.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.