Cornettes de Bise

Les Cornettes de Bise constituent un très beau belvédère sur le Chablais; souvent réalisées à partir du hameau de Bise, je vous propose de les découvrir ici en traversée, à partir du hameau du Flon près Miex qui surplombe la vallée du Rhône. Cette variante est intéressante pour les automobilistes invétérés puisqu’elle combine les avantages d’une traversée avec les avantages des courses où l’on regagne son point de départ au terminus.
En voiture, on quittera l’autoroute A9 à Villeneuve ou à Aigle selon que l’on vient de l’Ouest ou de l’Est, et on se dirigera vers Vouvry pour bifurquer vers Miex, en remontant la route étroite qui serpente dans la falaise dominant le Rhône. Il est utile de ne pas arriver trop tard au Flon, car le dimanche, le hameau est envahi par les voitures des promeneurs qui se rendent au lac de Tanay ou au Grammont.
On monte ensuite à pied au lac de Tanay, et on poursuit en direction de l’Au de Tanay, en suivant le fond du petit vallon qui s’ouvre au bout du lac. Au niveau de la Bergerie de la montagne de l’Au, une sente parfois peu marquée oblique à gauche (d’abord vers l’Ouest), parvient à un petit lagon, puis continue franchement au Sud, en direction de la paroi des Cornettes, spectaculaire à cet endroit. Après avoir évité par la gauche des barres de rochers, le chemin parvient à la Chaux du Milieu (2007m), puis franchit la barre de rochers qui mène à un col bien marqué à gauche (Est) du sommet des Cornettes de Bise. Suivre l’arête parfois glissante qui mène au sommet. De nombreux bouquetins résident à cet endroit, et ils sont pratiquement apprivoisés: il n’est donc pas trop difficile de les approcher. Prudence quand même, un individu peut s’impatienter, et il a des arguments sur la tête pour vous notifier son désaccord…
Du sommet, regagner d’abord le col, puis poursuivre plein Est, sur le versant français, en direction de l’alpage de La Calaz. Ce versant est abondamment fleuri, mais relativement raide. On parvient ainsi au col de Verne, que l’on franchit pour descendre dans le vallon du même nom. On suit ce vallon sur le chemin confortable, partiellement carrossable, jusqu’au hameau de la Crosette, d’où l’on regagne le village du Flon et la voiture.Pour ceux qui auraient mené leur voiture le matin jusqu’au lac de Tanay (voiture à traction intégrale avec réducteur de boîte indispensable), ils peuvent obliquer dés le lieu-dit « Plan de l’Ortie » (fontaine au bord de la route, orée de la forêt) sur un chemin qui remonte en oblique jusqu’au lac de Tanay. Ce chemin rejoint la route du lac peu avant le col menant au lac de Tanay.
En début de saison, la combe au-dessus de l’Au de Tanay reste longtemps recouverte de neige. Le névé raide qui aboutit au col à l’Est des Cornettes peut de ce fait s’avérer délicat, surtout tôt le matin. Il peut alors être préférable d’effectuer la montée par le col de Verne (itinéraire décrit ici pour la descente); on se rendra compte depuis le haut si la descente par l’Au de Tanay est ou non envisageable.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.