Markus Jaton

L’auteur du site « Les Monts« , c’est moi.

mjn

Né le 01.01.1950, j’ai obtenu mon diplôme d’ingénieur électricien EPFL en 1975. Après avoir travaillé un temps comme collaborateur à la chaire de Télécommunications de l’EPFL, période pendant laquelle j’ai aussi enseigné à l’institut de Télécommunications d’Oran (Algérie), j’ai été engagé en 1980 par l’entreprise yverdonnoise Eumig-Bolex SA, puis j’ai fondé en 1981 une entreprise spécialisée dans la micro-informatique et la microélectronique; en 1983, j’ai été  engagé chez Siemens-Albis SA (actuellement Siemens Suisse SA). Dans cette entreprise où je suis resté jusqu’en 1995, j’ai participé au développement d’un centre de compétences mondial en gestion de réseaux publics et développé de nombreuses applications de gestion dans le domaine de la téléphonie publique.

J’ai ensuite été engagé comme enseignant à la Haute Ecole d’Ingéniérie et de Gestion du canton de Vaud (alors « Ecole d’Ingénieurs de l’Etat de Vaud ») en 1995, et j’ai obtenu le titre de professeur en 2000.

J’ai enseigné tout d’abord les Télécommunications et l’Informatique, ainsi que les infrastructures rencontrées dans le cadre des accès Internet et les services offerts dans ce contexte. J’ai de ce fait enseigné les langages Java et C++, les protocoles de communication applicatifs, et les systèmes informatiques distribués. A partir de 2001, je me suis tourné vers les systèmes mobiles émergents, et j’ai contribué à fonder la société SYSMOSOFT, dirigée par quelques-uns de mes anciens étudiants.

Parmi les projets de recherche appliquée et développement, deux préoccupations se dessinent, qui se rejoignent d’ailleurs dans la notion de « User awareness« , anglicisme qui a donné son nom au groupe de collaborateurs de l’institut IICT dont je fais partie, et dont je suis le cofondateur avec mon collègue Stefano Ventura. Ces deux préoccupations sont l’informatique mobile et la santé. On peut supposer que le deuxième thème a été inspiré par des problèmes y relatifs… J’ai contribué, avec un collègue de la Haute Ecole de la Santé du canton de Vaud, à fonder la plateforme Ingénierie-Santé en 2012, destinée à resserrer les liens entre ingénieurs et professionnels de la santé, et ainsi essayer de contribuer ensemble à l’amélioration des conditions de travail et de l’efficacité des soins prodigués aux malades.

Sur le plan personnel, j’ai toujours adoré la montagne que j’ai parcourue en long et en large pendant plus de quarante ans, jusqu’à ce que des ennuis cardiaques me contraignent à viser des objectifs plus modestes. Si je continue à faire du ski et de la randonnée, les descentes extrêmes et les courses de haute montagne impliquant un engagement important sont désormais des souvenirs. C’est aussi en partie ce qui a motivé une refonte du site et une révision de son contenu, désormais plus axé vers les randonnées dans la nature, les promenades photographiques, et le ski de randonnée épicurien.

Ma retraite professionnelle a débuté officiellement au 1 janvier 2015. Mais retraite n’est pas synonyme d’inactivité; je garde un pied dans les projets de  l’institut. Et comme le faisait remarquer un de mes chers collègues qui m’a précédé à la retraite : « Avant, je n’avais pas une minute à moi; maintenant que je suis à la retraite, je n’ai plus une seconde ».

Partager :