susanfe
Cabane de Susanfe
CAS

La cabane de Susanfe est une très jolie cabane, appartenant aux Yverdonnois, et qui conserve le charme des cabanes traditionnelles. La montée se fait généralement depuis Champéry, la Barmaz, Bonavau et le pas d'Encel; il est néanmoins possible de raccourcir le trajet en obliquant à gauche à la sortie de Champéry, vers un garage, à destination du roc Coupé. On rejoint l'itinéraire normal sous le pas d'Encel. En voiture, on montera aussi haut que possible sur la route forestière en direction de Bonavau. Après avoir laissé la voiture à la fin de la route, marcher jusqu'à la buvette de Bonavau; même si l'on est pressé, une petite halte s'impose. C'est d'ailleurs l'inconvénient majeur de l'itinéraire par le roc Coupé : il évite la buvette. La suite de l'itinéraire passe le pas d'Encel et rejoint l'alpage de Susanfe et son jardin de fleurs.

Susanfe est située sur l'itinéraire du tour des Dents du Midi, dont elle est une étape quasi obligée entre Mex et Soi. Elle est également située sur le tour moins couru du Ruan; c'est dire qu'il y a du monde en été. Si l'on n'est pas engagé dans un tour quelconque, on utilisera Susanfe comme étape pour effectuer l'ascension de la Haute Cime des Dents-du-Midi ou de la Tour Sallière. Le Ruan est également envisageable par ce côté. On peut traverser sur Salanfe en trois petites heures, ou sur Emosson en 6 à 7 heures. D'autres destinations sur la France sont également envisageables.

En hiver, la cabane est difficile d'accès (par les Marécottes, le col de la Golette et le col de Susanfe), et n'offre que peu de courses faciles à skis : la haute Cime est à considérer comme difficile, skis aux pieds.

Le principal intérêt de la cabane est l'immense jardin de fleurs dont elle est entourée; il n'y a guère d'espèces alpines qui ne soient pas représentées, et les chamois et les marmottes complètent le tableau. Le gardiennage est sympathique, et la nourriture bonne et abondante. L'accès au dortoir est périlleux, mais l'accès aux toilettes depuis le dortoir en pleine nuit peut être qualifié de véritable aventure : on est prié de s'encorder.

La cabane possède un site Web propre depuis peu; merci à Céline Kiener pour ce renseignement.


 

Auteur : Markus Jaton
08.2003