rambert

Cabane de Pra Rochet

Ski-Club de Savièse

 

La cabane de Pra Rochet (à quelque 2600 m d'altitude) est située au pied du glacier de Tsanfleuron, tout près du départ des téléskis, et peut être atteinte facilement depuis le col du Sanetsch, ou depuis le Scex Rouge (arrivée de la télécabine du glacier des Diablerets, attention, itinéraire glaciaire !) dans le cadre d'une traversée des Alpes Vaudoises, par exemple. Lors d'une traversée depuis le Scex Rouge, on gagnera d'abord le sommet des Diablerets pour jouir de la vue exceptionnelle sur les Alpes Pennines et le Mont Blanc. On descendra ensuite le glacier de Tsanfleuron en se repérant sur les pistes de téléskis pour parvenir au refuge.

Depuis le Valais, on peut s'arrêter à la halte postale de Tsanfleuron, sur la route du Sanetsch, et accéder au refuge par un chemin marqué d'abord par des piquets rouges, puis par des marques rouges au sol (2 heures). Depuis le col du Sanetsch, il est également possible d'atteindre le refuge par un chemin bien marqué longeant au début le petit torrent qui quelques kilomètres plus bas en direction des Ormonts, s'appelle la Sarine. On peut bien sûr combiner agréablement ces deux itinéraires pour un aller-retour superbe sur les lapiés de Tsanfleuron (voir aussi guide du CAS "Randonnées en montagne, Préalpes et Valais francophone" de Philippe Metker).

Visiblement, la cabane n'a pas été faite pour les grands alpinistes ! Aussi y a-t-il relativement peu de nuitées, mais passablement de visites le jour. La vocation première de cette cabane est probablement de nature beaucoup plus épicurienne : l'aimable terrasse agrémentée d'une vue somptueuse, et la fondue concoctée par Edmée n'incitent d'ailleurs pas forcément à l'exploit, sinon gastronomique. La montée par Tsanfleuron permet de découvrir un très riche jardin alpin naturel, au moment de la floraison (généralement fin juin), et aussi de se familiariser avec cette construction géologique parfois surprenante que représentent les lapiés.

On peut aussi utiliser cette cabane lors d'un passage sur Derborence. Là aussi, les chemins sont bien marqués et ne posent aucun problème.

Mise à jour : 07.2002