mezzalama

Rifugio Guide del Val d'Ayas

(Mezzalama Nuova)

CAI

Ce refuge est situé au pied du Breithorn, et accessible facilement depuis la station d'arrivée du téléphérique du petit Cervin. Il constitue une base de départ idéale pour les ascensions du Breithorn, de Roccia Nera, du Castor et de Pollux.

Lorsque l'on fait la traversée du Mont Rose, hiver comme été, il est possible d'éviter ce refuge en passant directement à Quintino Sella depuis le petit Cervin. Mais c'est dommage, car l'accueil est si agréable... La vue sur les alpes italiennes, et la vallée d'Aoste est splendide; en revanche, le Mont Rose reste caché par l'arête sur laquelle est bâti le refuge. Le Breithorn est facilement accessible depuis l'arrivée du télécabine du petit Cervin, si bien qu'on n'ira pas forcément vers ce sommet. En revanche, Pollux est très proche et facilement accessible. En hiver, il est possible d'escalader la roccia Nera, et d'effectuer la descente de sa face sud à skis : sans être extrême, cette descente constitue une bonne introduction au ski de pente raide, et avec un dénivelé de près de 300 m, rend toute chute pour le moins fortement déconseillée. Le but le plus couru reste pourtant le Castor, effectué en traversée sur Quintino Sella, dans le cadre de la traversée intégrale des sommets du Mont Rose.

L'accueil ? Imaginez, à plus de 3000 m d'altitude, une cabane moderne, où vous entrez par un bar. Oui, un bar, avec machine à café Faema et étagères d'alcools forts et variés. Dès le bar passé (attention, le passage peut s'avérer dangereux), vous entrez dans une salle à manger vaste, claire, équipée de tables et chaises en bois, avec des nappes à carreaux rouges et blancs, et de petits vases agrémentés de fleurs séchées (en hiver, en tous cas). Plutôt qu'un grand dortoir, on vous a aménagé de petits dortoirs pour quatre personnes que vous pouvez aérer individuellement. Pour couronner le tout, les repas sont d'excellente qualité. Lorsque vous avez fini votre repas, prenez garde au bar : on sait quand on s'y assoit, mais pas forcément quand on s'en relève ! Le gardien y est pour quelque chose d'ailleurs, parce que dès qu'on a fini le verre que l'on voulait lui offrir, un autre verre apparaît comme par magie... En d'autres temps, on aurait parlé de mouvement perpétuel. D'ailleurs, les mouvements perpétuels sont bien connus pour faire mal à la tête...

L'accès depuis le petit Cervin est presqu'intégralement en descente. Attention tout de même à ne pas descendre trop directement sur le refuge : il faut gagner d'abord le pied de Pollux (un peu plus loin que le Schwarztor) avant de redescendre sur le Val d'Ayas. Le refuge peut être malaisé à trouver par brouillard : il est situé au bord du précipice; il faut essayer de trouver, sur le bord de la pente glaciaire, un gros rocher noir qui marque le début de l'arête menant au refuge, et longer cette arête tant bien que mal. Attention également aux crevasses, surtout si vous avez choisi de couper sous Roccia Nera sans gagner le pied de Pollux.

L'accès depuis l'Italie est assez long. Mais la descente à skis sur Saint-Jacques d'Ayas est magnifique. Depuis Quintino Sella, il est rare qu'on accède à ce refuge, mais si on le fait, ce serait soit par le Castor, soit par le colle Perazzi.

Auteur : Markus Jaton
rev. 08.2003