Répertoire de courses

Répertoire des courses


Cette rubrique est à l'origine privée, en ce sens qu'elle est censée décrire des courses qui me sont chères; il existe d'excellents sites (www.skirando.ch, ou www.randonnee.ch) qui fournissent le service de descriptions à usage publique. Les courses sont en principe cotées selon l'échelle globale UIAA; cette échelle est discutable, mais elle a le mérite d'exister. Je n'ai pas utilisé la cotation "ski" utilisée par certains auteurs (BS, TBSA, etc...) car elle me semble un peu trop grossière par certains côtés. Mais c'est là affaire d'opinion, bien évidemment.

Cotations des itinéraires proposés :

Les itinéraires qui vous sont proposés sont en principe placés dans l'une des catégories suivantes, conformément aux cotations d'ensemble définies par l'UIAA (Union Internationale des Alpinistes Amateurs) :

E : Piéton, excursionniste, sentiers balisés (balcon de l'Avançon, par exemple)

EE : Piéton ou excursionniste expérimenté, sentiers balisés, mais requérant de bonnes aptitudes de marcheur et un pied sûr (Traversée du col des Ignes et Pas de Chèvres, par exemple)

F : Facile, peut requérir l'usage des mains pour s'appuyer par endroits (Grand Muveran, voie normale de la crête Moret); une course comportant une traversée en glacier n'est jamais considérée comme facile.

PD : Peu difficile; une cordelette ou de petits crampons n'est pas inutile (accès à la cabane de la Dent Blanche) voire indispensable (traversée de glacier, aiguilles du Tour); en hiver, il faut prévoir des couteaux, et être capable de se diriger sur un champ de neige par mauvais temps (traversée Arolla-Zermatt par Tête Blanche).

AD : Assez difficile; corde, baudrier, etc... sont indispensables, ainsi qu'une bonne connaissance de la montagne et des moyens de navigation nécessaires à l'orientation en cas de mauvais temps (Voie normale de la Dent Blanche, par exemple); à skis, requiert un bon sens de l'orientation et un très bon sens de l'itinéraire (descente du Schwarzgletscher au Mont Rose sans traces, descente du glacier de Ferpècle) ainsi qu'une bonne technique permettant la maîtrise de toute forme de neige.

D : Difficile; varappe de niveau respectable, ou engagement important (voie normale du Täschhorn de l'Alphubeljoch dans les Mischabel), ou descentes à skis en milieu exposé, où une chute aurait des conséquences peut-être dramatiques (Glacier du Milieu à l'aiguille d'Argentières; Sommet du Dolent, voie normale)

TD: Très difficile; varappe de haut niveau, course avec engagement sérieux (face Nord de la Dent Blanche), descente à skis dans des pentes dépassant nettement les 40 degrés en milieu exposé, chute absolument interdite (Face Nord de la Pointe de Vouasson, face Sud du Grand Combin)

ED : Extrêmement difficile; varappe de niveau 6 et plus, ou course de niveau 5 et plus en milieu exposé (par exemple le Nez de Zmutt au Cervin); descente de caractère exceptionnel (face Nord du Dolent intégral sur les traces de Pierre Tardivel)

XD : Exceptionnellement difficile; en principe pas faisable sauf conditions exceptionnelles.

Il va sans dire que les courses proposées ici ne comprennent pas d'itinéraires ED et XD, et très peu d'itinéraires TD ! En revanche, une course cotée PD peut, surtout en hiver, se métamorphoser en peu de temps en une expérience de TD , ED ou même XD suite à des variations climatiques brutales (cf. entraînement de la patrouille des Glaciers 2000, où des gens y ont laissé leur vie, par leur faute il est vrai). La cotation est effectuée pour de bonnes (normales) conditions de course; la neige très dure, voire la glace peuvent radicalement changer le caractère d'une course. J'ai pu effectuer le col des Martinets (Alpes Vaudoises) à plusieurs reprises (PD à PD+), et à deux reprises, je l'aurais coté D sans hésiter en raison de la neige très dure (avis partagé par des guides de mes amis).